Recherche
  • Accueil
  • Archives de la Nef
  • Société
  • Culture de mort

PMA, GPA : le malheur d'avoir raison

Aude Mirkovic

Source : La Nef N°295 de septembre 2017
prévue et annoncée d’enfants sans père ou sans mère pour réaliser cet artifice de l’homoparenté se met en place. Ces PMA et GPA, encore illégales, sont pour l’instant réalisées à l’étranger mais les médias ne devraient pas tarder à s’indigner de ce que seuls les riches puissent se payer des inséminations, des mères porteuses et finalement des enfants à l’étranger.

Pour autant, si la machine est bien huilée, il serait trop facile de se résigner devant une prétendue fatalité. Il est encore temps pour nos députés et nos concitoyens de réaliser ce que signifient réellement ces pratiques pour les enfants. Il faudrait pour cela que quelqu’un le leur explique et cette tâche est l’affaire de tous, à l’occasion d’une conversation en famille, chez le coiffeur ou dans un train et, pourquoi pas, un courrier à son député. La machine est bien huilée mais chacun peut être un grain de sable qui enraie le processus sans rien lâcher jusqu’à ce que la raison, c’est bien le cas de le dire, reprenne ses droits.

Aude Mirkovic est maître de conférences en droit privé et auteur de PMA-GPA : quel respect pour les droits de l’enfant ? (Téqui, 2016) et En Rouge et Noir (Éditions Scholae, 2017). 
Page 2 sur 2 « 1 2