Recherche
  • Accueil
  • Annexes site
  • Information

Qui sommes-nous ?

Qu’est-ce que La Nef ?
La Nef a été créée en décembre 1990, c’est un magazine mensuel, catholique et indépendant.
Ce faisant, La Nef s’inscrit clairement et sans complexe dans une ligne de totale fidélité à l’Église et au pape qui la gouverne. Notre rôle est à la fois d’information et de formation, et en notre monde de l’image et de l’éphémère, nous essayons d’apporter une nourriture et une formation intellectuelle sérieuse conforme à l’enseignement de l’Église, et notamment à sa doctrine sociale.
C’est pourquoi La Nef a cherché depuis le début à être un lieu où puisse se développer ce que l’on appelle – de manière bien redondante d’ailleurs – le « débat d’idées ». En conséquence, nos pages sont l’occasion pour nombre d’intellectuels, philosophes, écrivains et professeurs, de s’exprimer, le plus souvent dans le cadre du grand dossier du mois ou dans des tables-rondes, sur des questions relatives à la vie de l’Église, mais aussi de société, de morale, ou encore sur des thèmes culturels, politiques ou civilisationnels.
En ce qui concerne plus particulièrement l’Église, notre ligne a toujours été d’être des artisans de paix en accueillant, notamment par nos grands entretiens du mois, tous les courants authentiquement catholiques qui œuvrent dans le sens du service de l’Église, dans la pleine fidélité à son Magistère et à sa Tradition. C’est dans cet esprit que nous avons suivi les encouragements de Jean-Paul II d’abord, puis de Benoît XVI dans son motu proprio Summorum Pontificum (2007), de travailler à une véritable paix liturgique qui suppose compréhension, respect et acceptation réciproques entre adeptes des deux formes liturgiques de l’unique rite romain.

Comment La Nef entend-elle servir particulièrement l’Église ?
La nouvelle évangélisation dont on parle tant signifie pour nous tout simplement devenir à nouveau missionnaire dans un monde qui a perdu jusqu’aux repères chrétiens. Cela signifie évangéliser les hommes, mais aussi agir sur les structures. Le témoignage offert par les chrétiens est fondamental : rien n’est plus missionnaire que la sainteté, ne l’oublions pas. La nouvelle évangélisation est donc aussi un appel à la conversion personnelle sans laquelle rien n’est possible, car l’on ne peut donner que ce que l’on a. C’est quand Dieu vit en nous qu’on peut le donner aux autres.
Chacun agit par son charisme propre et celui d’une revue est d’apporter à ses lecteurs une nourriture capable de conforter leur foi et mieux faire connaître et comprendre l’enseignement de l’Église, et cela dans le but d’aider les lecteurs à être eux-mêmes des missionnaires à la place où ils sont. A cette fin, il est également essentiel qu’ils puissent être armés pour répondre avec de bons arguments aux grands défis auxquels nous avons à faire face, notamment en ce qui regarde les bouleversements sociétaux qui s’opèrent en nos temps troublés.
Notre seule ambition est de servir l’Église et le bien commun comme les « serviteurs inutiles » de l’Évangile.

Christophe Geffroy
directeur de La Nef