Recherche
  • Accueil
  • Archives de la Nef
  • Politique
  • France

Vote catholique et enjeux politiques

Christophe Geffroy

Source : La Nef N°291 D'AVRIL 2017
On évoque souvent le « vote catholique » pour supputer son influence, alors qu’il est une notion ambiguë et, en se focalisant sur cet aspect, on risque fort de gêner une juste appréhension des véritables enjeux qui se posent à la société française.


Avant une élection présidentielle, il peut être intéressant de prendre les programmes des candidats et de les analyser pour juger lesquels sont les plus proches ou les plus éloignés des enseignements de l’Église, et notamment de sa doctrine sociale. Autant le dire d’emblée, nous ne nous prêterons pas à cet exercice, car nous estimons que chaque lecteur est bien assez grand pour le faire lui-même et en tirer les conclusions qu’il jugera en conscience les plus justes. Il y aurait au reste beaucoup à dire sur la pratique qui consiste à préparer des programmes bien trop détaillés qu’aucun élu n’a jamais été capable d’appliquer. Ce que l’on attend d’un Chef d’État est sa capacité à diriger et à faire face à l’imprévu qui ne manque jamais de survenir et dont la solution ne peut donc être écrite dans un programme préétabli. Ce que les électeurs sont en droit d’attendre, c’est la philosophie politique d’un candidat, ses grands axes d’action, sa position sur les grands problèmes de l’heure, avec au mieux dix, voire vingt mesures fortes et symboliques illustrant ses engagements.
Mais il y a une autre raison, plus essentielle, qui nous gêne pour établir un comparatif des programmes vus sous un angle chrétien : c’est que la politique est l’art du possible, les choix relevant d’un jugement prudentiel, si bien que, le plus souvent, rien ne permet d’affirmer péremptoirement que telle solution de tel candidat est plus légitime d’un point de vue chrétien que celle de tel autre candidat. Mais, pourra-t-on fort justement nous rétorquer, n’avons-nous pas certains critères très clairs comme les « trois points non négociables » qui sont, je le rappelle, la défense de la vie, de la famille et du libre choix éducatif. Certes, ce sont des éléments essentiels à prendre en compte, c’est l’évidence, mais ils ne suffisent généralement pas à départager clairement les candidats, et ce d’autant plus qu’on ne peut se limiter à ces seuls « trois points non négociables », puisque l’Église, dans sa fameuse Note doctrinale politique de 2002 en avait listé en réalité six, dont l’un incluait notamment « le droit à la liberté religieuse et le développement dans le sens d'une économie qui soit au service de la personne et du bien commun, dans le respect de la justice sociale, du principe de solidarité humaine et de la subsidiarité » (1).
Bref, si l’on cherche à demeurer scrupuleusement fidèle à la lettre et à l’intégralité des enseignements de l’Église, aucun candidat n’est recevable. Faut-il alors bouder l’élection ? Bien sûr que non, car joue alors le principe du moindre mal, mais c’est à chacun de déterminer en conscience les priorités qui lui semblent les plus urgentes pour le bien commun, et il est alors non seulement normal, mais inévitable que les chrétiens divergent dans leur choix, il ne faut pas s’en offusquer ni en faire un prétexte de division dans l’Église, c’est pourquoi il ne pourra jamais y avoir de « parti catholique » ayant la prétention de représenter l’ensemble des fidèles, c’est pourquoi aussi la notion de « vote catholique » est forcément ambiguë, même si celui-ci se porte très majoritairement à droite tout en se répartissant sur plusieurs candidats (en l’occurrence principalement François Fillon et Marine Le Pen).
Enfin, il est une dernière raison, d’un autre ordre, qui risque de rendre peu opérationnelle une simple comparaison des programmes au regard des critères chrétiens habituels : c’est la profonde transformation du paysage politique qui s’opère progressivement en Europe depuis la chute de l’Union soviétique et qui rebat substantiellement les cartes. Cette transformation bouleverse la donne électorale et oblige à repenser 
Page 1 sur 6 1 2 3 4 5 6 »